Maison Martell x ONF 2020

HORUS Paysages et le jeune collectif Atelier des Réserves se sont alliés pour répondre au concours lancé par l'Office National des Forêts et la Maison Martell. Nous avons été sélectionnés pour l'aménagement du chêne Pilier, le plus grand arbre de la Foret Domaniale de Tronçais.

En 2020, dans le cadre du concours d'appel à projet organisé par l'ONF ( Office National des Forêts ) et la maison Martell( la plus ancienne maison de cognac française ), l'équipe du collectif Atelier des Réserves (Laurian Gascon, Etienne Vazzanino, HORUS Paysages ) a été rejoint par l'Atelier Pré Carré** ( Marc Vatinel).

Un concours remporté pour l'aménagement des abords du chêne Pillier, le plus grand de la forêt de Tronçais. Cette forêt de plus de 11 000 Ha aménagée par Colbert, située au Nord Ouest de l'Allier compte parmi les plus beaux massifs forestiers français. Un cadre unique sous les plus beaux et vieux chênes de France.

Le projet en quelques mots ...

Un géant invisible :
Le chêne pilier, est le plus grand chêne de Tronçais. Mais son jeune âge joue en sa défaveur ! Notre adolescent de 200ans, n'a pas encore la prestance imposante de ses parents et passe donc inaperçu au regard non averti. Néanmoins, ses qualités et son potentiel devraient l'amener à être un des chênes les plus impressionnants de la forêt !

Guider
Notre proposition de projet consistera à la mise en valeur de la hauteur hors norme du Pilier, à sa signalisation mais aussi à la préservation du sol forestier. Nous proposerons un cheminement rectiligne, aux proportions du tronc tant en largeur qu'en longueur... 47,5m. Notre proposition s’inscrit dans l'idée de témoins de croissance. Un témoins qui pourra se rallonger au cour de sa croissance. De plus le choix de la matière n'est pas anodin. Nous utiliserons pour cela des douelles de futs de cognac fournies par la maison Martell...douelles en chêne massif...issues de ces mêmes chênes. Notre installation vouée à se degrader avec le temps, les rendra donc petit à petit au sol qui les a fait pousser ! La boucle est bouclée.

Préserver le sol
Une autre intention forte du projet est la mise en réserve du système racinaire du chêne sans l'ôter à la visite. En effet une trop forte fréquentation tassera le sol...et affaiblirait notre géant. Notre stratégie se base sur deux point :
-un cheminement hors sol et sans fondation béton.
-une délimitation d'un zone de mise en réserve du sol dissuadant l'accès sous le chêne.
Nous avons donc matérialisé cette mise en réserve par un cercle de piquets de chênes de 6m de rayon autour du tronc. Cercle dans lequel nous épandrons un paillage organique visant à réactiver la vie du sol. Le visiteur comprendra qu'il n'y est pas le bienvenu et restera sur le sol praticable du platelage en chêne.

Pour en savoir plus, cliquez ICI !